Accueil

Campagne de financement participatif pour le prochain livre : Les secrets du Poma

 


 

karl-marx

Marx, le retour

Depuis quelques années, après une mort annoncée de longue date, Karl Marx revient sur le devant de la scène. Les livres, les articles et les documentaires de toutes sortes se multiplient ; chacun revisitant l’œuvre, l’interprétant, la déformant. Tout le monde cite Marx, depuis les polémistes d’extrême droite jusqu’aux militants d’extrême gauche. Chacun manipulant les citations pour leur faire dire tout et n’importe quoi.

Tous ceux qui creusent dans le filon Marx s’autoproclament experts dans le domaine, à tort ou à raison. Les débats paraissent intéressants mais restent incompréhensibles. Les écrits sont souvent plus hermétiques que l’original lui-même. Certains ont même la prétention de continuer et de dépasser Marx… Tout un programme.

La lecture de Marx est dense, peu accessible et fait peur. Ainsi, puisque lire l’original se révèle souvent être un exercice trop fastidieux, le lecteur est contraint de prendre les infos qui se trouvent dans toutes ces publications pour argent comptant.

En définitive, la littérature marxiste n’est jamais destinée au plus grand nombre, mais pour une poignée d’intellectuels et de militants se considérant comme une avant-garde.

 

Le projet « lumpen »

Pour ma part, je ne suis pas expert en doctrine marxiste ou en science économique. Je n’ai même pas de talent particulier en littérature. Pourtant, j’ai l’ambition de vulgariser l’œuvre de Marx, en commençant par Le Capital. Vulgariser de façon neutre, sans interpréter et en respectant le plan originel pour que le lecteur puisse le mettre en parallèle à tout moment avec l’œuvre originale pour vérifier l’information.

Pourquoi vulgariser Marx ? Parce que moi-même j’ai ressenti le besoin de lire une telle vulgarisation dans ma vie militante. La lecture et l’achat compulsif de nombreux livres ne m’ont jusqu’à présent pas permis de trouver ce que je cherchais vraiment.

Par la suite, je me suis vite rendu compte que de nombreux militants, comme moi, de tout âge, n’avaient jamais lu Le Capital pour les raisons énoncées précédemment. Ainsi, il m’a paru de plus en plus évident qu’une œuvre de vulgarisation était nécessaire, aussi bien pour les militants, que pour les personnes de plus en plus nombreuses qui s’intéressent de nouveau à la théorie de Marx.

Mes textes ne seront certainement pas les mieux écrits, mais ils seront sans prétention et, je l’espère, accessibles au plus grand nombre. La finalité du projet étant l’édition papier des diverses vulgarisations que j’espère mener à terme ainsi que des rééditions de classiques du marxisme.

 

 

Share This:

Laisser un commentaire